Latest News
Accueil » Programmes et activités » La Conférence « Une Culture Indépendante pour la Démocratie »

La Conférence « Une Culture Indépendante pour la Démocratie »

La Conférence « Une Culture Indépendante pour la Démocratie »

En vue de soutenir le secteur culturel et lui donner un rôle plus important et plus efficace dans la phase de démocratisation du Monde Arabe, la Ressource Culturelle (Al Mawred Al Thaqafi) a organisé une conférence intitulée « Une culture indépendante pour la démocratie » consacrée aux leaders du secteur culturel dans le Monde Arabe, du 15 au 17 décembre 2012 au Caire. La conférence vise à parvenir à un accord autour des priorités de l’activité culturelle indépendante dans cette période historique conformément à la situation de chaque pays arabe. 120 acteurs culturels indépendants y ont participé dont des programmateurs, des artistes, des figures médiatiques et des intellectuels d’Egypte, de Tunisie, de Syrie, de Lybie, de Yémen, de Maroc, d’Algérie, de Palestine, de Jordanie, d’Irak, de Kuwait, de Mauritanie, et de Soudan, ainsi que les organisations internationales culturelles d’Europe et de Turquie, et les représentants des organismes internationaux au Caire.

La conférence a abordé plusieurs axes, dont : l’indépendance de la culture, le financement du secteur culturel indépendant, l’activité culturelle dans les conditions politiques actuelles, la culture indépendante et le changement, l’émergence des mouvements religieux, et le développement des vieilles structures et organisations culturelles.

En marge de la conférence, un nouvel ouvrage intitulé « Voilà ce qui s’est passé » a été présenté. Le livre contient les témoignages de plusieurs participants à la conférence sur leurs expériences personnelles et professionnelles dans le secteur culturel indépendant. En conclusion à la conférence, plusieurs recommandations ont été annoncées, dont la nécessité que le secteur culturel indépendant participe au changement politique et social, un suivi des politiques culturelles des institutions officielles des pays arabes, le soutien des moyens de financement de la culture et des arts et le maintient d’une coopération entre les organisations, les artistes et les acteurs culturels du secteur culturel indépendant. Un comité a également été formé pour suivre l’exécution des recommandations et mettre en place un plan opérationnel selon les priorités de l’activité culturelle actuelle.

Independent Culture for Democracy Recommendations Conference Participants

Revenir en haut de la page